13.03 – 16.05.2021 : Julie Béna | Camille Lapouge
12.06 – 19.09.2021 : ElMeya | Otobong Nkanga | Beatrice Celli
16.10 – 30.12.2021 : Lola Gonzàlez | « Construire sa prétendue » / Diplômes 2020

…………
L’exposition Régions d’être de Slavs and Tatars

est prolongée jusqu’au 16 mai 2021
+ d’infos

…………
PROGRAMMATION 2021
Monographiques ou collectives, les expositions produites par la Villa Arson peuvent être issues de projets de recherche ou de cartes blanches données à des artistes qui font preuve d’une œuvre singulière tout en étant ancrée dans notre époque. Une partie des expositions est souvent produite lors de résidences sur place. Enfin, à partir de 2021, la Villa Arson accueille pour la première fois puis de manière récurrente une exposition de ses ancien.enne.s diplômé.e.s dans le cadre d’une réflexion sur la création émergente.

PRINTEMPS 2021
…………

Julie Béna 
13 mars – 16 mai 2021
Journées d’ouverture : 13 et 14 mars
(Galerie carrée)

Le travail de Julie Béna (née en 1982) est marqué par son histoire. Elle passe son enfance dans un théâtre itinérant, sera elle-même comédienne à l’adolescence. Son univers s’appuie sur l’Antiquité et la mythologie, la littérature, la vie nocturne et toute forme de spectacle. Il se compose de scenarii, de héros romanesques et épiques, de décors plantés, et tourne depuis près de sept années autour d’une figure fictive : Rose Pantoponne.
Après avoir obtenu son diplôme en 2007, l’artiste revient à la Villa Arson pour un dispositif filmique et sculptural qui envahit l’espace et propose au visiteur de prendre place. Trois modalités d’images (animation, clip, vidéo) s’insèrent dans une forme organique qui incorpore le contexte architectural. Les textes de l’artiste, des extraits de chansons et des dialogues imagées forment une œuvre hybride qui porte la voix, les voix, de nombreuses femmes.
Humour incisif, film performé et écologie des formes inventent une structure matricielle.
Commissariat : Marie de Brugerolle
juliebena.com

…………
more shoes more boots more garlic 
Camille Lapouge
13 mars – 16 mai 2021
Journées d’ouverture : 13 et 14 mars
(Passage des fougères)

L’exposition more shoes more boots more garlic de Camille Lapouge réunit Sidi Ferruch et Honolulu Boreale, deux œuvres réalisées dans le cadre de son programme de 3ème cycle mené à la Villa Arson entre 2016 à 2019, au travers desquelles elle s’insère dans des territoires transformés par des économies de crises.  Ce titre est une citation extraite du film documentaire de Les Blank «Werner Herzog eats his shoe » (1980) qui évoque l’esprit de conquête du cinéma porté par Werner Herzog. Elle a fait de cette phrase un leitmotiv durant la réalisation de ses deux projets.

Camille Lapouge (née en 1989) est diplômée de la HEAR en 2013. Après deux ans en Doctorat Art et Sciences de l’Art  en co-tutelle avec l’Erg et l’ULB à Bruxelles elle poursuit son travail au sein du programme de recherche à la Villa Arson de 2016 à 2019. En résidence en 2014 à COOP dans le Pays Basque, elle réalise Oneztarri et sa première exposition personnelle en 2015. En 2019 elle est accueillie en résidence de recherche au CIAP de l’île de Vassivière dans le cadre de son projet Honolulu Boréale.
L’artiste revient à la Villa Arson pour une exposition dans le Passage des fougères, un nouvel espace dédié aux artistes émergents.
Infos

ETE 2021
…………

El Meya

12 juin – 19 septembre 2021
Journées d’ouverture : 12 et 13 juin 2021
(Galerie carrée)

El Meya est née en Algérie en 1988. Elle est diplômée en 2013 de l’école Supérieure des Beaux-Arts d’Alger où elle vit et travaille. Son travail de peinture part essentiellement du regard critique qu’elle porte sur la société algérienne. À travers ses sujets, elle privilégie toujours des formes à la fois frontales, généreuses et polysémiques.
Commissariat : Fayçal Baghriche
En partenariat avec aria (artist residency in algier), résidence créée en 2012 par l’artiste Zineb Sedira et la commissaire indépendante Yasmina Reggad dans le but de favoriser les échanges entre les communautés artistiques d’Algérie et le reste du monde.»
Infos

…………
Otobong Nkanga

12 juin – 19 septembre 2021
Journées d’ouverture : 12 et 13 juin 2021
(Galeries du Patio et des Cyprès)

Les dessins, installations, photographies, sculptures et performances d’Otobong Nkanga (née en 1974) examinent la relation sociale et topographique avec notre environnement quotidien.
En explorant la terre comme lieu de non-appartenance, Nkanga donne un sens alternatif aux idées sociales d’identité. Paradoxalement, elle met en lumière les souvenirs et les impacts historiques provoqués par l’homme et la nature. Elle expose les complexités inhérentes aux ressources comme le sol et la terre et leurs valeurs potentielles afin de provoquer des récits et des histoires liés à l’environnement.
Il s’agit de la première exposition monographique institutionnelle de l’artiste en France.
Commissariat : Eric Mangion
otobong-nkanga.com

…………
Beatrice Celli
12 juin – 19 septembre 2021
Journées d’ouverture : 12 et 13 juin 2021
(Passage des fougères)

À travers un folklore inventé et des croyances entrecroisées, Beatrice Celli (née en 1992) crée une mythologie personnelle qui se transmet au spectateur comme matière à imaginer des nouveaux mondes. Dans ses sculptures, installations, dessins, performances et textes, elle réanime des éléments de la culture mystique et populaire, notamment de sa région des Abruzzes au sud de l’Italie. Souvenirs de famille, chapelets ou porte-bonheurs s’intègrent avec d’autres dispositifs manufacturés qui font apparaître l’importance de la matière. L’ensemble de son travail associe des gestes tantôt bestiaux et impulsifs, tantôt prenants et méticuleux.
Après avoir obtenu son diplôme en 2019, l’artiste revient à la Villa Arson pour une exposition dans le Passage des fougères, un nouvel espace dédié aux artistes émergents.
beatricecelli.com

AUTOMNE 2021
…………
Lola Gonzàlez 
16 octobre – 30 décembre 2021
Journées d’ouverture : 16 et 17 octobre
(Galerie carrée)

Que ce soit dans l’écriture, la production, ou encore le choix de travailler avec ses amis, les œuvres vidéo ou performatives de Lola Gonzàlez appellent une authenticité, une spontanéité et une fluidité. De l’individu vers le commun, elles mènent une réflexion sur la puissance du collectif ainsi que ses limites.
Cette exposition est le fruit d’une résidence que l’artiste va mener sur place au printemps 2021 avec le désir de produire un nouveau film.
Commissariat : Éric Mangion
Lola Gonzalez

…………
« Construire sa prétendue » / Diplômes 2020
16 octobre – 30 décembre 2021
Journées d’ouverture : 16 et 17 octobre
(Galeries du Patio et des Cyprès)

Cette exposition réunit, pour la première fois dans les espaces du centre d’art, les 22 jeunes artistes diplômés en 2020 de l’école nationale supérieure d’art autour de leurs travaux de DNSEP et de nouvelles productions.
Carla Barkat, Lucas Cero, Camille Chastang, Anna De Groot, Brice Delplanque, Léa Doussière, Karima El Karmoudi, Emile Foucault, Valentine Gardiennet, Nelle Gevers, Simon Herody, Hayoung Kim, Nèle Lavant, Sarah Netter, Carmen Panfilioff, Lucie Postel, Coline Ramonet Bonis, Clémentine Remy, Renée-Claire Reumaux, Silina Syan, Julie Truyol et Alexandre Vilvandre
Commissariat : Marie de Gaulejac

…………
Informations pratiques
Ces expositions seront ouvertes tous les jours sauf le mardi,
de 14h à 18h et de 14h à 19h en juillet et août.
Entrée libre et gratuite.

…………