A partir du 14 février 2020

……………..
Du 14 février au 3 mai 2020

Vernissage jeudi 13 février 2020 à 18h

  

Sol Calero / Zora Mann
Monographies

Accueillies en résidence, Sol Calero (Vénézuela) et Zora Mann (Grande-Bretagne), artistes vivant et travaillant à Berlin, occupent l’espace labyrinthique du centre d’art comme leur atelier pour le transformer en exposition.
A partir de son héritage sud-Américain, Sol Calero, qui vit désormais à Berlin, construit des œuvres mêlant peinture et sculpture qui forment un syncrétisme issu de sa propre migration. Toujours inscrites dans l’espace et en lien avec l’architecture, ses peintures de fruits exotiques, motifs de cadres peints sur la toile, sculptures reprenant les formes des ex-voto et peintures murales encadrées, sont une façon de réfléchir aux regards que l’on porte sur le monde en fonction de ses origines.
Références à l’art tribal, motifs abstraits intuitifs, images subconscientes et oniriques, motifs colorés ou modèles ornementaux caractérisent l’œuvre de Zora Mann.

Commissariat : Eric Mangion

……………..
Du 14 février au 3 mai 2020
Vernissage jeudi 13 février 2020 à 18h

Shailesh BR
The Last Brahmin / Le Dernier Brahmane

L’artiste indien Shailesh BR (né en 1986 à Ségara (Inde), vit et travaille à Delhi) invite à la fois à une incursion dans l’univers ancestral des castes en prise avec le monde contemporain et à une immersion dans un espace vivant et ses traditions.
Une exposition dans laquelle l’artiste va vivre une « exploration spirituelle », en restituant l’espace d’une maison brahmane, avec ses objets et ses rituels réinterprétés, de manière à ponctuer le temps, avec un début et une fin.

Commissariat : Vitarka Samuh

……………..
Du 31 mai au 20 septembre 2020
Vernissage samedi 30 mai 2020

Slavs and Tatars

Le travail du collectif d’artistes Slavs and Tatars, actif depuis 2006 – vit et travaille à Berlin – se concentre sur la zone située entre l’ancien mur de Berlin et la Grande Muraille de Chine, autrement dit la grande région intercontinentale que l’on appelle la steppe eurasienne. Ce territoire est caractérisé par une fusion surprenante d’identités, de traditions et de signes les plus divers. Les migrations vers l’Europe en provenance de pays du Moyen-Orient déchirés par les guerres constituent aujourd’hui une toile de fond pour leurs travaux. Mais l’aspect le plus singulier de leurs œuvres repose sur les vastes contextes historiques et culturels ouverts par le chevauchement de l’Asie et de l’Europe sur ces territoires.
Créé par une Polonaise (Kasia) et un Iranien (Payam), ce collectif s’inspire largement de la tradition historique de l’hybridation culturelle. Ceci se traduit par l’assimilation sélective de mots, d’objets du quotidien, de comportements et de symboles, notamment pour ouvrir de nouvelles voies pour la production de discours et de connaissances contemporains, incluant la culture populaire, des traditions spirituelles et ésotériques, des histoires orales, des mythes modernes ainsi que la recherche savante.

Pour leur première exposition en France Slavs and Tatars propose une traversée de leur pratique artistique (avec des pièces des huit cycles de leur travail : du syncrétisme dans l’Islam d’Asie centrale à la littérature médiévale éclairée, du rôle des alphabets dans la construction d’empire à leur à leur déclin), complétée par de nouvelles productions.

Cette exposition comportera un volet de médiation culturelle approprié, avec en particulier des ateliers d’été destinés aux jeunes publics.
Une université d’été sera également organisée en partenariat avec la Fondation Izolyatsia, une plate-forme autoproclamée pour les initiatives culturelles et la culture contemporaine occupant un vieux chantier naval dans le nord de Kiev (Ukraine).

Cette exposition est labellisée « Parallèles du Sud » dans le cadre de la biennale Manifesta – Marseille 2020

Slavs and Tatars est un collectif d’artistes de renom international. Sa pratique repose sur trois activités : des expositions, publications et conférences-performées. Leur travail a fait l’objet d’expositions individuelles au MoMA, NY (2012) ; à Salt, Istanbul (2017) ; au Kunsthalle Zurich (2014) ; au Vienna Secession (2012) et au Ujazdowski Centre for Contemporary Art, Varsovie (2016), parmi d’autres. Leur travail a aussi été exposé dans de nombreuses expositions collectives, à la Tate Modern (2011), et lors de la 58ème Biennale de Venise, 10ème biennale de Sharjah, de la 8ème biennale de Berlin et de la 9ème biennale de Gwangju. Slavs and Tatars ont publié plus d’une dizaine de livres, y compris une traduction de l’hebdomadaire azéri satirique « Molla Nasreddin » (deuxième tirage chez I.B. Tauris) et dernièrement “Wripped Scripped” sur la politique des alphabets eurasiens (chez Hatje Cantz). Une première monographie, Mouth to Mouth, portant sur leur travail a été publiée par König Books.

https://slavsandtatars.com/about

……………..
Du 31 mai au 20 septembre 2020
Vernissage samedi 30 mai 2020

IMPROVISTATION(S)

Informations à venir

……………..
Expositions automne 2020
Dates et informations à venir