15 février – 4 mai 2015
Vernissage le samedi 14 février à 18h

  • Lisa Seebach, Cycle de puissance, 2015 (détail) Céramique vitrée, acier, vernis Christian Lohre / Jan Neukirchen, #nice beta, 2015 Internet, microcontrôleur, compresseur, tarp en PVC
  • Lisa Seebach, Cycle de puissance, 2015. Sebastian Bartel, Système 3, 2015
  • Lisa Seebach, Cycle de puissance, 2015 (détail)
  • Sebastian Bartel, Système 3, 2015
  • Heehyun Jeong / Matthias Jun Wilhelm / Adrian Mudder, L’Absence des mouettes, 2015. Monika Jagoda, Sans titre, 2015
  • André Gudenrath, Vue, 2015
  • Isabel Nuño de Buen, Sans titre : Balthazar Claes Laboratorium, 2015. André Gudenrath, Vue, 2015 Bois, plastique, terre, fleurs, décoration variée Robert Ernst, Sans titre, Coussin, 2014. Enduit, polystyrène / Sans titre, Cadre, 2014, Acier / Sans titre, Cales, 2014.
  • Christopher Wierling, Futurs taudis, 2015
  • Christian Lohre / Jan Neukirchen, #nice beta, 2015
Michael Lucero, Christian Retschlag, Monika Jagoda, Christopher Wierling, Christian Lohre, André Gudenrath, Lisa Seebach, Robert Ernst, Sebastian Bartel & Isabel Nuño de Buen, Adrian Mudder & Mathias Jun Wilhelm & Heehyun Jeong

Commissariat : Dr. Andreas Bee, Wolfgang Ellenrieder et Thomas Rentmeister enseignants à la Haute École des Arts de l’Image de Braunschweig

Faire quelque chose avec ses propres mains, voilà une promesse de satisfaction, pas seulement pour les clients, de plus en plus nombreux, des grands magasins de bricolage mais aussi pour la majorité des artistes.

Ce qui lie les deux groupes, c’est le désir de trouver son identité et de se réaliser, d’une manière ou d’une autre. Mais les convergences s’arrêtent là. Car, en règle générale, les artistes ne sont pas des perfectionnistes dans le sens des bricoleurs. Ils ne partagent pas leur mentalité qui cherche toujours à s’échapper du provisoire. Les artistes aiment bien les défauts. Cela ne fait pas préjudice à leurs travaux, tout au contraire. Ce que Nam June Paik ne se lassait pas de répéter reste toujours vrai : « Si trop parfait, le bon Dieu pas content ».

Bricologie s’entend comme une démarche expérimentale des étudiants de la Haute École des Arts de l’Image de Braunschweig et de l’École nationale supérieure d’art de la Villa Arson à Nice. L’objectif du projet est de problématiser le rapport entre l‘idée et la technique dans l’échange des expériences. Bricologie n’est pas simplement un discours sur le bricolage, sur l’art et la technique, mais aussi l’essai de dépasser le clivage habituel entre le discours et la pratique, entre l’art et la technique, entre l’esprit et la main, et ceci dans la pratique artistique même.

Cette exposition est un projet de l’Unité de Recherche Bricologie à la Villa Arson, qui reçoit le soutien du ministère de la Culture et de la Communication pour quatre ans (2013-2016).

Télécharger le Carton d'invitation pour le Vernissage
Télécharger le communiqué Bricologie. Jippie Jaa Jaa Jippie Jippie Jaay !

Télécharger le Document de visite

Informations in English
Press release Bricology Jippie Jaa Jaa Jippie Jippie Jaay to download 

 

Bricologie, Jippie Jaay !

Se tient parallèlement l’exposition La Souris et le perroquet, une autre déclinaison du projet Bricologie, avec plus de quarante artistes de toutes générations sous le commissariat de Burkard Blümlein, Thomas Golsenne et Sarah Tritz, artistes et historien de l’art enseignants à la Villa Arson.